21 mai 1999

 

J’ai lancé ce matin du chantage sur Facebook. Je vous dégaine mon opus 1 de notre « Top Chef au quotidien » quand vous serez 30 à me jaimer. Voila, c’est comme ça. Et je n’ai qu’une parole. Question d’honneur. C’est comme mon refus de manger du fromage. C’est comme ça. « Soit fidèle à toi-même avant tout ». (enfin sauf la fondue). (et la raclette).(et le machin carré dans les burgers). Une question d’honneur, je vous dis.

 

Bref.

 

En attendant je ne vais pas rester les doigts figés. Surtout qu’il se répand sur la blogosphère des drôles de lettres. Des lettres à nos « nous » à 16 ans. Rhooo c’est tentant.

 

Salut Clothilde,

 

Je viens te voir du futur. Pas en DeLorean, non, en Wifi, tu verras tu vas kiffer.(kiffer = trop cool).  Tu sais le collège au final ce n’est pas si mal comme période. Je suis en train de te regarder sur la photo de classe de 3e. T’as des cheveux magnifiques, profites de leur couleur, ça ne va pas durer.

 

La plus part des filles sur la photo sont aujourd’hui maman, comme toi. Profites de la vie, tu les auras tes petits. Saches que tu vas tout donner, tout tenter, les plus vils (-cochons-) chantages, mais ton homme ne lâchera pas le morceau. Non. Ton fils ainé ne s’appellera pas Michael. Ni Janet. Oui, on est bien d’accord, ça aurait été top. Mais gardes espoir, nous ne sommes pas encore au complet ici. Chuuuut ! Ça reste entre ton journal intime et toi, hein. Aujourd’hui on parle de blog et c’est nettement moins secret.

 

Eh oui, parce que tu vas avoir un homme à toi. Un mari. Un beau mariage, en blanc (je te laisse la surprise, mais le blanc n’est pas forcement toujours symbole de pureté).  Evites de le croiser aujourd’hui, il a 22 ans et il vient de se teindre les cheveux en blond. Mieux vaut laisser le hasard vous réunir. Plus que 4 ans…

 

Rien à voir, mais je viens je voir  sur Facebook (= au marché) que Flo vit au Mexique, truc de fou hein ?! Oui, oui, malgré de tricher ensemble à tous les DS d’Espagnol de Mme Dufaut. Comme quoi rien n’est jamais écrit. (bon, toi, tu auras 5 à l’oral du Bac et gracias-buena-noche-espanol).

 

Je sais que la vie de famille ce n’est pas facile. Manger à 19h  des plats équilibrés à la con, ça n’a pas de sens. Je sais. Mais un jour, crois moi, tu dresseras sur la table de tes enfants des brocolis sans sel, à 19h, et tu auras le sentiment d’avoir réussi ta vie.

 

Et puis, détends-toi avec les parents. On ne sait pas, ça pourrait mal tourner. Prends le maximum d’eux. Tiens, par exemple, demande à Maman si tu étais propre à ton entrée en maternelle et à quel âge tu as marché. Si tu pouvais me répondre une lettre avec la réponse ça m’éviterai de penser que je ne vais jamais avoir de réponse.

 

Et papa… Oui je sais. Mais quand même. Il va falloir encore falloir quelques années. Tu vas quitter la maison et un jour vous serez deux adultes. Vous pourrez discuter calmement, sans crier, et tu te diras que peut être, sans sa rigidité tu n’aurais pas des limites aussi claires. Peut être, même, qu’un jour, tu répéteras la même chose avec tes propres enfants.

 

Faut aussi que je te prévienne. Nan, parce que je suis restée assez vague sur ton mariage. Autant te le dire tout de suite, tu n’épouseras pas TJ. Désolé. Et les Backstreet Boys vont se séparer. Rude.

 

Une dernière chose, je cuisine toujours notre sœur pour savoir ou elle planque la clé de son coffre secret… Mais elle ne veut rien lâcher. J’ai du lui avouer que c’était nous qui avions cassé et étalé son maquillage partout dans sa chambre. Apparemment elle le savait déjà. On avait pourtant effacé toutes les preuves de notre passage…

 

Tout ça pour te dire qu’avoir 16 ans c’est bien, en avoir 30 c’est le pied, alors dépêche toi de grandir et à très vite.

 

PS : fait du stock d’essence à 6 francs le litre et va le planquer là ou on a fumé nos premières Malboro Light.

 

PPS : Tu peux finir ta bouteille de Malibu steuplai ? je me la trimbale toujours…